Qu'est - ce que la Psychologie Positive ?

La Psychologie Positive est "l’étude des conditions et processus qui contribuent à l’épanouissement ou au fonctionnement optimal des individus, des groupes et des institutions." (Gable & Haidt, 2005).

Le terme « positive » vient d'une étude (Myers, 2000) menée sur la base de données PsycInfo, qui montre qu’en moyenne, depuis 1967, pour 21 articles consacrés aux émotions négatives, un seul article est consacré aux les émotions positives (5 548 articles ont été écrits sur la colère, 41 416 sur l’anxiété et 54 040 sur la dépression, mais seulement 415 sur la joie, 1 710 sur le bonheur et 2 582 sur la satisfaction à l’égard de l’existence). C'est aujourd'hui une science qui prend en charge l’étude scientifique et la validation d’applications concrètes. 

La psychologie positive vise à rééquilibrer la situation, en s’intéressant aux aspects positifs du fonctionnement humain sans oublier, mettre de côté, ou ignorer les fonctionnements toxiques et les émotions négatives. 

Pour en savoir plus, je vous invite à lire: "Est-il justifié de parler de psychologie positive ?" et visiter l'Association Française et francophone de Psychologie Positive

IMG_20210502_215052.jpg

Qu'est-ce qu'un.e praticien.ne en Psychologie Positive ?

Selon les critères définis par l'Association Française et francophone de Psychologie Positive, il s'agit d'un.e professionnel.le possédant un niveau de formation bac + 5 et ayant suivi 140 heures de formation en psychologie positive (délivrées par des universités ou/et des organismes de formation agréés), ou un minimum de 100 heures de formation en psychologie positive et 3 ans d’expérience d’interventions positives (validées empiriquement, à partir des critères fondés sur des données probantes en médecine/psychologie). Il ou elle peut intervenir en coaching, conseil, pédagogie ou en entreprise.

A quoi s'intéresse la Psychologie Positive ? 

La psychologie positive a 3 préoccupations majeures : les émotions positives, les traits individuels positifs et les institutions positives.

- Comprendre les émotions positives implique l’étude de la satisfaction dans le passé, le bonheur dans le présent et l’espoir dans l’avenir.

- Comprendre les caractéristiques individuelles repose sur l’étude des forces de caractère et des vertus, comme la capacité d’aimer et d’être aimé, le courage, l’optimisme, la résilience, la créativité, la curiosité, l’intégrité, l'humour, la maîtrise de soi et la sagesse.

- Comprendre les institutions positives implique l’étude des forces qui favorisent de meilleures collectivités, comme la justice réparatrice, la responsabilité, la civilité, la citoyenneté, la parentalité, le dévouement, l’altruisme, l’éthique du travail, le leadership, le travail d’équipe, le but et la tolérance.

Liens pour continuer à en savoir plus:

Association Française et francophone de Psychologie Positive

Coaching en psychologie positive

Formation pour intégrer les outils de Psychologie Positive aux pratiques de coach et d'accompagnant

Bibliographie de Psychologie Positive

Les tests validés par les chercheurs en Psychologie Positive

Vidéos

Revue de presse

La Discipline Positive

Ref:  Gable S.L & Haidt J. (2005). What (and why) is positive psychology ?, Review of General Psychology, 9 (2), 103-110.